Le 30 avril 2016, c’était la Journée de la Non Violence éducative.

Forcément, il y a eu beaucoup de partage sur les réseaux sociaux d’articles, de visuels avec des phrases chocs destinés à faire réagir, interpeller les parents sur la nocivité des châtiments corporels, des claques ou autres fessées mais aussi l’isolement, les punitions ect…

Bref, de quoi diviser encore plus les parents et alimenter les conflits entre parent indigne / parent parfait.
A croire qu’on ne peut pas être entre les deux^^ Là n’est pas l’objet de ce billet.

Une autre divergence d’opinion est ressortie.

Est on nécessairement bienveillant quand on est pour une éducation anti veo ?

OK là, j’ai dû en perdre plusieurs. Reprenons

La bienveillance qu’est ce donc ?
En cherchant la définition, on trouve :

  • « Disposition généreuse à l’égard de l’humanité (bienveillance universelle) »
  • « Qualité d’une volonté qui vise le bien et le bonheur d’autrui (bienveillance mutuelle) »
  • « Disposition particulièrement favorable à l’égard de quelqu’un »

Donc en gros, la bienveillance en parentalité, ce serait vouloir le bien d’une personne, en l’occurrence ses enfants.

OK donc par définition, on est tous bienveillants non ?

L’éducation anti veo, qu’est ce donc ?

Déjà, VEO signifie Violences Educatives Ordinaires.

En cherchant la définition, on trouve :

« La Violence Éducative Ordinaire (plus souvent nommée « VEO »), est la violence (physique, psychologique ou verbale) utilisée envers les enfants à titre éducatif (corrections, punitions) communément admise et tolérée (« ordinaire »).
Plus simplement : claque, fessée, tape mais aussi humiliation, chantage affectif et autres. »

Donc en fait, les gens qui militent contre la fessée luttent aussi contre la violence psychologique et verbale ??
« T’es pas gentil de ne pas vouloir faire un bisou à mamie ! » c’est du chantage affectif non ? Donc ça serait aussi de la violence ?? Alors même qu’on est bienveillant ?

Ca devient compliqué tout ça.

Reprenons

Chaque parent est bienveillant. Certains parents luttent contre la violence VEO, c’est donc que cette violence existe, il y a donc des parents « violents » même juste d’un point de vue psychologique (ça doit faire plaisir à entendre ça, tiens !)

En revanche, il parait que quand on est anti-VEO, on peut ne pas être bienveillant au sens de parentalité positive.

Ah ah ah, encore un nouveau terme. C’est à ne plus rien y comprendre !!

J’ai encore du boulot pour appréhender  tout ça.

En attendant, bienveillant/anti veo ou pas, je suis un parent et je fais ce que je peux.

 

Et vous, que pensez vous de tous ces termes ?