Souviens-toi enfant, quel parent t’imaginais-tu être ?
Quand j’étais enfant je n’arrivais pas à me projeter. Je me disais que je ne serai jamais maman. Puis, jeune adulte, je me disais que, oui je serai maman… et je pensais reproduire l’éducation reçue. Puis, je suis tombée enceinte, et là tout a changé.

Quel parent es tu aujourd’hui ?
Je pense être une maman respectueuse. Le respect des besoins, du corps, de l’esprit, cela me paraît fondamental. Je suis une maman qui se remet quotidiennement en question, je suis pleine de doutes. Mes certitudes se sont envolées le jour où je suis devenue mère.

Comment s’est passée ton enfance ?
J’étais une enfant que tout le monde qualifiait de sage. Très bonne élève. J’avais à cœur que mes parents soient fiers de moi. J’ai eu une éducation très traditionnelle, avec quelques violences physiques (gifles pour moi, cuillère en bois pour mon frère) et beaucoup de violences verbales. Je sais aujourd’hui que mes parents n’avaient pas conscience que c’étaient des violences.

[Tweet “Je sais aujourd’hui que mes parents n’avaient pas conscience que c’étaient des violences. #StopVeo”]

Comment s’est passée ton adolescence ?
Je n’ai pas bien vécu mon adolescence. Quand j’étais petite ma maman me répétait chaque jour que à 3 mois j’étais au régime. Que j’étais si grosse qu’on ne faisait pas la différence entre mes bourrelets et la raie de mes fesses. De ce fait, arrivée à l’adolescence, je n’étais pas du tout capable d’accepter mon image.

As-tu un souvenir qui t’a blessé étant enfant ?
Une phrase répétée quasi quotidiennement, sur mon physique.

Ce souvenir a-t-il des conséquences dans ta vie d’adulte ?
Oui. Aujourd’hui je ne m’accepte pas, je ne me trouve pas jolie, je n’accepte pas ma silhouette.

Penses tu que ton éducation a fait de toi le parent que tu es devenu ?
Très honnêtement je n’en ai aucune idée…

As tu eu un déclic ? Si oui, lequel?
Mon déclic c’est, enceinte, lorsque j’ai lu “Au cœur des émotions de l’enfant” d”Isabelle Filliozat. J’ai eu l’impression de recevoir la grâce divine, d’être frappée par la foudre, tout en lisant couchés sur le papier des mots que j’ai toujours attendu, que j’aurais voulu écrire tellement ils me paraissaient évident. Depuis je n’ai cessé de lire, et j’ai même ouvert un blog de parentalité. Et je sème des graines sans m’en rendre compte.

En devenant parent, y a-t-il un conseil que tu aurais apprécié ? (on parle d’un vrai conseil, pas de celui de tata Huguette^^)
Le seul conseil que je donne aux autres c’est : “N’écoute pas les conseils des autres, Ecoute toi!”.
Donner le conseil de ne pas écouter de conseil… 😉

 

Ce témoignage vous parle ou vous fait réagir, n’hésitez pas à le partager !
Vous souhaitez témoigner ? Répondez, de manière anonyme, à nos questions en cliquant ici Répondre aux questions