Depuis maintenant 4 mois, je travaille exclusivement depuis mon domicile. Beaucoup de personnes me disent “Wouah !!! Tu as de la chaaaaaaance !!!”. Alors oui, c’est vrai, ça facilite beaucoup les choses. Surtout quand on a un mari qui est régulièrement muté et qu’on n’a personne sur place pour aller récupérer “en urgence” les enfants à l’école pour cause de gastro… mais travailler à la maison ça n’est pas non plus QUE du positif. Et surtout, ça ne convient pas à tout le monde ! Voici donc un petit point sur les (réels) avantages du travail à domicile et sur sa face plus sombre …

1- des économies de mode de garde ? Bof

Clairement, si je veux pouvoir vraiment travailler, il ne faut pas que ma fille de 18 mois soit avec moi à la maison. Les 2 heures (max) de sieste de l’après-midi ne seraient vraiment pas suffisantes (déjà que les journées sont souvent trop courtes …). Donc, comme toutes les mamans qui travaillent, j’ai dû trouver un mode de garde à la semaine pour ma fille. Je n’économise donc “que” quelques minutes le matin et le soir puisque mon temps de trajet travail – nounou est quasi nul. Idem pour mon aînée. Elle va à la garderie le soir et à la cantine aussi certains midi car il est difficile de se pencher sur certaines tâches quand on a au final que 2h15 devant soi. Mais en revanche, c’est vrai (et ça n’est pas négligeable par les temps qui courent) que je fais de réelles économies au niveau des frais d’essence et de l’usure de mon véhicule, sachant qu’en plus de 10 ans de vie professionnelle je n’ai jamais réussi à trouver un emploi à moins de 20 minutes (au mieux) de chez moi !

2- les petites facilités du quotidien

Quand on travaille à la maison, c’est beaucoup plus facile de prendre 5 minutes pour lancer une machine, pour ouvrir au livreur, pour faire une pause café, pour mettre à chauffer l’eau des pâtes etc. Il est néanmoins indispensable de rester concentrée sur les tâches professionnelles à effectuer parce que bon… c’est pas parce qu’on bosse à la maison qu’on est là pour enfiler des perles ! Et même lorsqu’on travail depuis chez soi, on a des échéances à respecter, des rendez-vous (téléphoniques ou visio) à passer, des dossiers à rendre etc. 

3- un choix tout confort !

Le vrai luxe quand on travaille à la maison, c’est aussi de pouvoir s’habiller comme on veut ! Envie de se mettre en mode hygge ou plutôt de ressortir la mini-jupe et les bottes à talons? Pas de problème ! L’image de la boîte n’en sera pas affectée, les clients et le boss ne le verront pas. Sauf si comme moi vous vous amusez à poster sur les réseaux sociaux votre nouvelle tenue de travail du jour qui contraste largement avec celle de “ma vie d’avant”.

Chez soi, on peut choisir de s’habiller confortablement mais aussi de s’installer confortablement, surtout grâce à ces magnifiques inventions que sont l’ordinateur portable et la tablette. Il fait beau ? Pas de problème, il est possible de s’installer dans le jardin. Un document assez long à lire ? Facile, on s’installe sous un plaid sur le canapé avec une tasse bien chaude à portée de mains. On est ainsi très très loin des heures passées sur une chaise inconfortable derrière un bureau trop petit ou d’une journée passée dans un open space à tendre l’oreille pour comprendre ce que la personne nous dit à l’autre bout du fil. Le taux de stress est aussi bien moindre quand on n’a pas de trajets à faire matin et soir. 

4- Toujours un peu là

Le “problème” de l’activité à domicile c’est qu’au final on est toujours un peu au travail quand l’heure est passée et toujours un peu à la maison quand on est sur ses heures de travail… surtout pour les autres ! Il est donc important de s’imposer une certaine discipline : éviter de répondre aux appels perso sur le temps de travail ou de naviguer sur le net pour trouver la destination des prochaines vacances, (idéalement) s’aménager un espace exclusivement dédié au travail où on s’abstient d’aller le soir et le week-end… Il ne faut pas non plus hésiter à poser les choses auprès de ses proches : oui je suis à la maison mais c’est un détail géographique car là JE SUIS AU TRAVAIL ! 

Travailler à la maison, c’est un peu une gymnastique entre le privé et le perso pas toujours facile à pratiquer, surtout quand on a du mal à ne pas se disperser et/ou quand on manque d’organisation. Pour ma part, je pense réussir à gérer les choses (même si je ressens fréquemment l’appel de ma boîte mail pro le soir, en particulier quand le programme TV est plus que moyen) mais je reste convaincue que c’est une façon de travailler qui ne convient pas à tout le monde.

5- Chez soi… seule

Quand on travaille à la maison, on n’a pas de collègues en tout cas pas en direct et cela peut parfois être compliqué à gérer. Parce que même sur le temps de travail, parfois, entre collègues, on vide son sac, on plaisante, on critique la pimbêche de la DRH etc… Ce genre de partages est beaucoup plus rare quand on travail depuis chez soi. Les relations s’entretiennent à distance voire virtuellement via les réseaux sociaux, les espaces collaboratifs etc. On se sent un peu isolée… donc là encore tout le monde ne peut pas y trouver son compte. Mais par contre, si on se sent plus productive avec la télé, la radio ou la musique à fond pas besoin d’écouteurs, on ne gène personne ! Mon collègue direct en tout cas, c’est à dire mon chat, ne semble pas gêné par ma façon de travailler. Il me reproche juste de multiplier les visio sur son temps de sieste et me le fait remarquer en passant régulièrement devant la webcam !

Voici en tout cas ma vision et mon retour d’expérience sur le travail à domicile au bout de quelques mois de “pratique”.

Si vous aussi vous avez opté pour le travail à domicile, n’hésitez pas à commenter cet article, à nous dire quels sont vos grands plaisirs et vos petites galères à travailler de chez vous. Cela aidera certainement les personnes qui hésitent encore à sauter le pas … ou non.