A l’aube des grandes vacances, vous êtes peut être déjà en train de faire un tetris mental : est-ce que vous allez réussir à tout rentrer dans la voiture?  S’il y a des choses que vous laisserez surement derrière vous, il est une chose en revanche qui est absolument indispensable et qui ne prend pas de place. Vous l’avez deviné, c’est …………. la trousse de secours ! C’est un impératif pour éviter de courir à la pharmacie la plus proche au premier bobo. Alors, qu’emmener dans cette trousse ? Toute l’armoire à pharmacie « au cas où » ? Le strict minimum, pansements, désinfectant, vous trouverez bien le reste sur place ?
Miel Citron vous conseille.  

Pour parer à toutes les éventualités ou presque, votre trousse de secours doit contenir : 

  • Un spray antiseptique ou un désinfectant (de type eau oxygénée, bétadine…)
  • Des compresses
  • Des pansements (classiques et/ou qui résistent à l’eau)
  • Une pince à épiler (pour les échardes notamment)
  • Une bande de contention
  • Un dispositif pour aspirer le venin
  • Un soin pour apaiser les démangeaisons dues aux piqûres d’insectes, comme par exemple le stick d’urgence Adou’pik : pour les petits et grands, c’est un roll-on à base d’huiles essentielles (utilisable par les bébés à partir de 3  mois et les femmes enceintes ou allaitantes) à utiliser dès que ça démange !!! Et il apaise aussi les irritations dues aux orties. 
  • Un soin à l’arnica pour les chutes, les bleus et les bosses de nos loulous qui apprennent à marcher, mais aussi pour les plus grands. Nous pouvons vous conseiller le stick d’urgence «  Badaboum » qui est à appliquer dès que l’enfant s’est fait mal et qui calmera la douleur, empêchera ou atténuera la sortie du bleu…
  • Si on a un enfant qui n’a pas sorti toutes ses dents, et même sil n’est pas en période de poussée dentaire, on pense à prendre ce qu’on utilise dans ces cas là (homéopathies, médicaments, gel gingival, anneaux de dentition, mitaine etc.…..) comme par exemple le flacon huile gingivale « premières dents » : une goutte de cette huile à déposer sur le doigt pour masser la gencive de bébé, la ramollir et surtout calmer la douleur
  • On pense aussi à la médiaction de base : anti pyrétique adapté au poids et à l’âge de vos enfants, anti diarréhique, anti nauséeux si votre enfant est sujet au mal des transports (l’homéopathie fonctionne sur la plupart des maux de transport) … et on vérifie régulièrement la date limite d’utilisation, en évitant de laisser la trousse au chaud dans la voiture sur le parking ou l’aire d’autoroute par exemple ! 

    On n’oublie pas non plus le traitement si un membre de la famille en a un en cours et, si vous partez loin ou longtemps, demandez à votre médecin une ordonnance d’avance, on ne sait jamais.

  • Un thermomètre peut aussi être utile, surtout quand on voyage avec des enfants en bas âge

Pour les vacances d’été il reste 2 choses qui sont indispensables :

  • Une crème solaire (même si on ne part pas à la mer) avec un indice 50 pour les enfants.
  • Un répulsif à insectes pour les moustiques, mais surtout si on a prévu d’aller balader dans les bois, en campagne, ou à la montagne, pour les TIQUES. Chez nous on utilise l’huile protectrice Apad’pik Bzz qu’on pensera a bien vaporiser au niveau des jambes et des chevilles des loulous ou des nôtres. Les Tiques pouvant aussi s’accrocher à nos habits, on pensera  à vaporiser ce répulsif sur le bas du pantalon.

Bien sûr il s’agit d’une liste non exhaustive, de choses qu’on utilisera peut-être pas, mais qu’on est bien contents d’avoir sous la main lorsque l’on est en vacances….

Pour une trousse de soins efficace, il faut une trousse pratique, où tout rentre et surtout tout tient en place : rien de plus énervant que de retrouver son contenu au fond de la valise et de devoir se retrouver à tout retourner quand bébé s’est fait piquer!!! Choisissez donc une trousse où chaque chose à sa place, et tout est maintenu. Telle la trousse lassig, dans laquelle on trouve une poche en filet et une poche transparente qui se ferment par une fermeture à glissière. On peut en outre y ranger des petits flacons de manière ordonnée dans l’une des poches correspondantes.

Pour celles et ceux qui vont prendre l’avion, la réglementation interdit les liquides en cabine, pensez à tout mettre en soute, en effet, s’il est possible de transporter avec soi en cabine les médicaments ou produits à usage médical en quantité nécessaire pour la durée du voyage (y compris dans un contenant supérieur à 100 ml), ces médicaments seront vérifiés lors du contrôle de sécurité.
Vous devrez être en mesure de justifier le caractère indispensable de ces produits : n’oubliez pas de vous munir de documents médicaux (ordonnances, certificats…) prouvant que ces médicaments sont réellement essentiels à votre santé.  
Vous pouvez également prendre en cabine le matériel médical dont vous pourriez avoir besoin durant le voyage. Ce matériel doit tenir dans un seul bagage et vous devez vous munir de documents prouvant qu’il vous est indispensable.

Avec tout ceci, pas de raisons de passer de mauvaises vacances !!!!

Cet article vous a été proposé par Céline, correspondante Miel Citron dans le Var (83) et par Marion, correspondante Miel Citron dans le Vaucluse (84)