Ca y est, c’est décidé, vous allez créer votre entreprise. Peut-être même que c’est déjà fait. Mais maintenant, vous le savez, vous aller devoir créer un site internet pour gagner en visibilité (ou tout simplement pour travailler si vous avez opté pour une activité 100% digitale).

 

Le souci c’est que voilà, vous débutez, et même si vous avez (peut-être) mis de l’argent de côté pour pouvoir l’injecter dans ce projet professionnel qui vous tient tellement à coeur depuis des semaines, des mois, voire des années, vous n’avez certainement pas les moyens de payer un concepteur Web ou une agence pour le faire.

En effet, la création d’un site web “classique” (c’est-à-dire un site de 5 à 10 pages pour présenter votre activité) coûte en général au minimum 500€ si vous passez par un freelance et peut aller jusqu’à 5000€ si vous optez pour les services complets que proposent les agences. Les prix s’envolent pour les sites d’e-commerce (qui comptent généralement environ 5 à 10 pages de présentation de l’activité + 50 à 100 fiches produits) puisqu’un freelance vous demandera au minimum 1000€ pour réaliser le site (quand une agence peut facturer jusqu’à… 50000€ !!!!).

Si vous optez “juste” pour la création d’un blog, même si de nombreuses personnes se lancent aujourd’hui dans cette belle (mais chronophage) aventure, une certaine technicité est également nécessaire au départ car les textes et les images n’entrent pas en parfaite harmonie d’un simple clic dès le début.

 

De fait, il n’y a pas 50 solutions : vous devez remonter vos manches, astiquer votre souris et votre clavier d’ordinateur et vous lancer vous-même dans la création de ce site. C’est d’ailleurs le meilleur moyen de réaliser un site à votre image et mettant en avant ce qui vous tient le plus à coeur dans votre activité.

Il est néanmoins conseillé de ne pas s’atteler complètement seul(e) à la tâche et de demander de temps en temps l’avis de vos connaissances pour vous assurer que le rendu correspond bien à ce que vous souhaitez… et à ce que vos clients potentiels pourraient rechercher.  Si l’avis de vos proches est bien entendu important, il peut aussi et surtout être bénéfique de demander l’avis à des personnes extérieures (mais de confiance… il ne faudrait pas qu’elles vous piquent vos idées !!!) qui ne connaissent pas ou très peu votre projet. Ce sont ces personnes qui vous permettront de mettre le doigt sur ce qui fonctionne ou pas. Certains groupes Facebook destinés aux entrepreneurs par exemple peuvent ainsi vous aider à trouver les mots justes, les bonnes images, les bons thèmes, LE design etc.

 

Mais, d’un point de vue technique, concrètement, comment faire ? Quel(s) outil(s) choisir ?

Les ouvrages de la Collection Pour Les Nuls seront de bons alliés au début mais ils ne vous permettront que de “dégrossir” les choses. Ils peuvent être utiles si vous disposez déjà d’un certain nombre de connaissances de base mais ne vous permettront pas forcément d’accéder à des fonctionnalités pointues vous permettant de réaliser sur la toile ce que vous avez en tête. Néanmoins, si vous partez de zéro (voire de moins 2), ils vous seront très utiles pour comprendre les notions basiques et passer par la suite à des techniques d’apprentissages plus poussées mais pas toujours adaptées aux véritables débutants.

Les différentes vidéos tutorielles disponibles sur Youtube peuvent ainsi être une véritable mine d’or, à condition de savoir où et comment chercher, et de bien sélectionner les vidéos. Vous pourrez ainsi suivre pas à pas les étapes permettant d’obtenir le rendu souhaité (même si, dans la vraie vie, votre ordinateur semblera souvent bien moins coopératif que sur les vidéos). Les forums et différents groupes Facebook peuvent aussi vous aider dans vos choix mais pour ce qui est de la technique pure, cela sera peut-être plus limité.

Vous pouvez aussi opter pour des formations en lignes, payantes ( allant de 50€ à 1000€ selon les organismes), qui vous permettront d’en savoir plus et peut-être même d’obtenir une aide personnalisée. Contrairement aux vidéos Youtube, les contenus sont souvent plus complets, mis à jour régulièrement, et élaborés par des personnes ayant les compétences nécessaires pour transmettre de façon adaptée leur savoir. Certains freelance acceptent par ailleurs d’être payés à vous “former” quelques heures mais, bien évidemment, ils ne vous dévoileront pas tous leurs secrets !!!

Quoiqu’il en soit, dites-vous bien que cette étape de la création du site Web est cruciale pour le démarrage et le développement de votre entreprise et que cela vous demandera forcément un investissement (financier peut-être, temporel obligatoirement). Apprenez de ce qui se fait ailleurs, inspirez-vous par exemple des sites de vos futurs concurrents potentiels tout en gardant votre patte et votre identité propre.

Suivez les préceptes de Boileau qui disait “100 fois sur le métier remettez votre ouvrage” et surtout, surtout, ne balancez pas votre ordinateur par la fenêtre parce qu’il ne réalisera pas exactement (au début) ce que vous attendez de lui. “Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage” (merci Jean de La Fontaine).

A vos marques…. prêts… cliquez !!!