Que vous soyez sportive dans l’âme ou pas vraiment, vous avez certainement envie de pratiquer quand même une petite activité physique pendant votre grossesse. Mais laquelle ?

S’il est possible pour les femmes enceintes d’opter pour la natation, l’aquagym, le yoga ou tout simplement la marche à pieds, il existe aussi désormais la danse prénatale.

Développée par Sonia Duchesne, cette discipline tend à se diffuser sur tout le territoire français. Il existe même des cours en ligne !

La danse prénatale ne consiste pas seulement à remuer votre bidon et votre popotin histoire de prouver que vous êtes une future maman active et dynamique. L’objectif n’est pas de brûler des calories (même si ça y contribue un peu quand même) mais de se faire du bien par des étirements, un travail en douceur des muscles et sur la respiration tout en prenant soin de son périnée. Et en se faisant du bien on fait du bien à son bébé !

 Ce qui est vrai pour la danse en général l’est encore plus pour sa version prénatale : elle permet de se (re)connecter avec son corps. Et quand notre corps enchaîne les transformations et que les hormones en rajoutent une couche, ce n’est pas du luxe ! Le spleen peut vite montrer le bout de son nez…

La pratique de la danse prénatale aide à s’apaiser et à se détendre, à assouplir les muscles et à rester en forme… Elle apporte de l’énergie et aide à sculpter le corps tout en prévenant les maux de la grossesse ? Elle renforce le cœur et aide à garder une bonne posture. Par ses mouvements, la maman berce son bébé et l’éveille à la musique…

Grâce à une pratique régulière de cette danse, vous pourrez donc prendre à la fois soin de votre corps et de votre moral mais aussi de bébé !

 Ainsi, comme l’haptonomie ou la sophrologie, la danse prénatale peut aussi être un bon moyen d’entrer en connexion avec bébé. Bercé par les mouvements de sa mère, il entre en contact avec elle par le mouvement, il perçoit la musique ; il est bercé par la respiration et l’augmentation du rythme cardiaque. Bébé ressent l’énergie et tous les bienfaits que procure cette danse où tout est centré sur le centre de gravité, c’est-à-dire le ventre (et par extension… bébé). Maman produit de l’endorphine, elle se fait du bien et baigne bébé dans tout ce bien-être.

 En complément des techniques de respiration et des mouvements appris pendant les cours de préparation à l’accouchement, la danse prénatale peut vous aider à gérer les contractions pendant le travail.  Certaines contractions puissantes peuvent en effet concentrer la douleur sur le ventre et sur le dos, des douleurs que les exercices travaillés par la danse prénatale aident à contrôler par des mouvements et une bonne maîtrise de sa respiration. En plus d’aider à gérer la douleur, ces exercices aident à réduire la durée des contractions et aident bébé à descendre d’une façon totalement naturelle.

 Les séances de danse prénatale se font soit de façon individuelle soit en séances collectives, parfois en présence des deux parents.

Le but de ces séances est de se faire du bien mais aussi d’échanger avec d’autres mamans. Il n’est pas nécessaire d’avoir déjà pratiqué la danse auparavant.

 

Pour en savoir plus :   https://danse-prenatale.com/