Souviens-toi enfant, quel parent t’imaginais-tu être ?

Je m’imaginais être maman d’une grande famille avec au moins 3 enfants et faire tout mon possible pour qu’ils soient heureux.

Quel parent es tu aujourd’hui ?

J’ai une fille et je ne veux pas d’autre enfant finalement. J’essaye d’être bienveillante et d’être toujours dans l’empathie

Comment s’est passée ton enfance ?

J’étais une enfant calme, solitaire. Très humiliée à l’école, je me suis beaucoup renfermée. Et j’ai été maladroite, toujours à me faire mal.

Comment s’est passée ton adolescence ?

Mon adolescence ne s’est pas très bien passé. J’ai commencé a beaucoup sortir. Mes parents étaient très permissifs. Tellement que je me suis déjà demandé si ils s’inquiétaient vraiment pour moi ou non. Après des mauvaises expériences amoureuses, j’étais dépressive. Mes parents ne parlaient pas. C’est un stage avec les enfants qui m’a remis dans le droit chemin.

As-tu un souvenir qui t’a blessé étant enfant ?

Le manque de dialogue dans ma famille.

Ce souvenir a-t-il des conséquences dans ta vie d’adulte ?

Je ne sais pas. J’ai un manque de confiance en moi et une mauvaise estime de moi mais je pense que c’est plutôt à cause de l’école. Le manque de dialogue fait que je n’arrive toujours pas a parler de choses sérieuses avec mes parents actuellement.

Penses tu que ton éducation a fait de toi le parent que tu es devenu ?

Oui car j’essaye de beaucoup parler avec ma fille et de l’écouter le plus possible. Je ne veux pas qu’elle est l’impression que je n’en ai rien à faire d’elle.

As tu eu un déclic ? Si oui, lequel?

Pas spécialement. J’ai toujours été contre les violences éducatives ordinaires. Après la naissance de ma fille, j’ai commencé à lire des livres sur la parentalité positive.

En devenant parent, y a-t-il un conseil que tu aurais apprécié ? (on parle d’un vrai conseil, pas de celui de tata Huguette^^)

J’aurais aimé qu’on me dise un peu plus de vérité, que ce n’est pas juste du bonheur, qu’il y a des difficultés à affronter. J’ai cru être la seule a avoir galérer autant. Et puis quand on en reparle entre parents maintenant, on comprend que les premiers mois sont durs pour tout le monde.

Pour terminer, indique, si tu le souhaites, une brève présentation

J’ai 27 ans, une fille de 3 ans et je suis du pas de calais. Je travaille en usine principalement.
Ce témoignage vous parle ou vous fait réagir, n’hésitez pas à le partager ! Vous souhaitez témoigner ? Répondez, de manière anonyme, à nos questions en cliquant ici Répondre aux questions

L’auteur est intervenu de manière ponctuelle ou a souhaité conserver l’anonymat. Nous respectons son choix.