Souviens-toi enfant, quel parent t’imaginais-tu être ?

j’ai toujours dit à ma mère que plus tard , je ne punirais jamais mes enfants … elle me répondait toujours : “on en reparlera” mdr on en a jamais reparlé , j’ai coupé les ponts une fois libérée de leur emprise … Je m’imaginais maman très jeune avec au moins 4 enfants … Quand on a appris avec mon mari que nous serions obligé de passer par la PMA et les fiv icsi pour fonder notre famille ,, mon rêve de famille nombreuse s’est effondré …….

Quel parent es tu aujourd’hui ?

Aujourd’hui après 9 fiv ,, nous sommes parent de 3 magnifiques enfants âgés de 9 , 6 et 2 ans et demi :-). Je suis une maman passionnée par l’éducation bienveillante , hyper maternante , allaitement long , cododo , portage , je privilégie la communication non violente même si parfois les vieux réflexes acquis par conditionnement refont surface 🙁 bref j’essaie de faire mieux que mes parents , et à vrai dire sans me vanter ,, c’est assez facile mdr 🙂

Comment s’est passée ton enfance ?

j’étais une enfant/adolescente/ jeune femme très soumise …Mes parents avaient une grande emprise sur moi , la moindre menace suffisait à me faire taire et m’oublier …..Mes parents nous ont donné une éducation très stricte basée uniquement sur la répression et l’adultisme , pas de dialogue , juste le droit de se taire et d’obéir .. Coin avec mains sur la tête pour des broutilles , menaces , fessées , gifles .. lignes à copier jusqu’à mille fois la même phrase … Menaces du ceinturon , de coups de chaussures , humiliation en public , dévalorisation .. infantilisation jusqu’à très tard dans ma vie de femme . Bref , pas la joie quoi .. Même si à l’époque je leur en voulais et les haïssait intérieurement ,, je revenais toujours vers eux après chaque punition même les plus violentes , mais c’était simplement pour vérifier qu’ils m’aimaient toujours ….

Comment s’est passée ton adolescence ?

Je me sentais complètement en décalage avec mes amis … Avec mes parents , le dialogue n’était toujours pas de mise .. Les sorties étaient très contrôlées , il fallait que je rentre avant 18h le week end , avant que mon père rentre du travail , parfois ils m’autorisaient une sortie en boîte puis revenaient sur leur décision dans la journée , je pleurais de longues heures .. puis les yeux bouffis par les larmes , le cœur lourd , ils m’autorisaient à nouveau d’y aller ..juste pour me faire c…. . j’étais tout le temps , stressée , l’impression de vivre avec un gros sac sur les épaules tout le temps ,, sur le chemin du retour après le lycée , je me demandais toujours comment j’allais être accueillie … si leur journée s’était mal passée ,, à coup sur , ma soirée serait horrible … J’arrive encore à sentir ses sensations d’angoisses qui m’accompagnaient tous les jours .. En présence de mes amis et de mes parents , je parlais peu car je savais que ma mère pouvait être redoutable juste pour m’humilier devant eux , je crois bien que ça lui faisait plaisir de me voir me recroqueviller sur moi même rongée par la honte ..

As-tu un souvenir qui t’a blessé étant enfant ?

” tu n’es pas autrement qu’une autre !” Quand j’avais le malheur de tenter de m’affirmer , mes rêves , mes désirs étaient vite remballés …

Ce souvenir a-t-il des conséquences dans ta vie d’adulte ?

oui , il a tout conditionné , j’étais très réservée , avec très peu de confiance en moi , mes résultats scolaires étaient médiocres Car je croyais peu en mes capacités , mes relations sociales quasi inexistantes … Aujourd’hui je sais que je suis capable de grandes choses , s’ils m’avaient soutenue , accompagnée , j’aurais pu développer cette intelligence émotionnelle qui me caractérise bien plus tôt dans ma vie , j’aurais pu en faire quelque chose de formidable .. Je n’ai que 34 ans ,, et toute la vie devant moi , cela fait à peine 2 ans que je me suis découverte 😉

Penses tu que ton éducation a fait de toi le parent que tu es devenu ?

Oui , même si j’ai fait des erreurs avec mon aîné , j’ai très vite rattrapé le coup , il a connu le coin et quelques fessées ( toujours excusée ) , les 2 autres n’ont jamais été punis , même une simple tape sur la main , ils ne connaissent pas ..Ils sont cool , les crises ont ne connaît pas , j’accompagne leurs émotions négatives quand cela arrive et en 2 minutes le gros chagrin est consolé sans avoir cédé ou puni 😉

As tu eu un déclic ? Si oui, lequel?

la rencontre avec mon mari , et sa famille 🙂 ils m’ont montré ce qu’était réellement l’amour d’une maman et d’un papa …

En devenant parent, y a-t-il un conseil que tu aurais apprécié ? (on parle d’un vrai conseil, pas de celui de tata Huguette^^)

Que l’on me dise d’écouter mon instinct ,qu’on me guide mieux lors de mon premier allaitement , et peut être m’orienter directement vers les conseils d’Isabelle filliozat que j’adore ❤️

Pour terminer, indique, si tu le souhaites, une brève présentation

So , une femme et maman comblée , et très bien entourée 🙂 je milite aujourdhui activement avec l’observatoire national de la violence éducative ordinaire ( OVEO ) , j’apporte de précieux conseils aux parents désireux de sortir de la VEO et d’avoir une relation plus apaisée avec leurs enfants , je suis fière de moi et j’aime enfin ma vie
Ce témoignage vous parle ou vous fait réagir, n’hésitez pas à le partager ! Vous souhaitez témoigner ? Répondez, de manière anonyme, à nos questions en cliquant ici Répondre aux questions