Souviens-toi enfant, quel parent t’imaginais-tu être ?

Je voulais être une maman qui se fait respecter je me voyais avec des enfants “anges” qui écouteraient tout ce que je leur disais comme ma mère. Mes parents sont deux opposés: un père adorable à l’écoute et une mère trop stricte parfois violente ou une tâche sur un vêtement n’était pas toléré sous peine de gifle. Je voulais être l’entre deux pas trop strict et pas trop cool

Quel parent es tu aujourd’hui ?

Aujourd’hui je suis une maman trop cool selon certain j’ai reçu trop de coups pour en donner à mes enfants, j’ai qu’une hantise c’est être comme elle ( ma mère ) , elle est décédée quand j’avais 13 ans, un décès brutal et volontaire, je n’ai pas de bon souvenir avec elle, et je fais tout son inverse , mes enfants n’ont pas peur de me parler que ce soit de leurs petits soucis ou de leur chéri (e), on rigole ensemble, on joue, on apprend sans violence…. je suis quand même une grande gueularde je dois l’avouer. Mais je pense être une maman sympa mais qui sait poser des limites, je n’ai pas des anges et heureusement mais on s’amuse tous ensemble et on s’aime on se respecte c’est le principal pour moi.

Comment s’est passée ton enfance ?

Mon enfance …. oula …. des cris entre mes parents jusqu’à mes 7 ans où ils ont divorcé, une maman dépressive violente, qui m’humiliait devant tout le monde, me frappait si je ne connaissais pas bien mes leçons, si j’avais une tâche sur mon pull …. un papa qui lui était gentil, à l’écoute mais remarié avec une femme qui ne m’a jamais acceptée. Heureusement j’avais mes grands parents qui ont toujours pris soin de moi, avec qui je partais en vacances, que de bon souvenir avec eux, je les aime comme mes parents au moindre problème j’appelais et j’appelle toujours ma mamie.

Comment s’est passée ton adolescence ?

Mon adolescence étais plutôt bien, j’étais en internat au lycée de super amis, des soirées , des bêtises d’ado loin de mon père, j’avais enfin ma liberté sans en avoir vraiment abusé je respectait trop mon père pour faire n’importe quoi.

As-tu un souvenir qui t’a blessé étant enfant ?

Quand je faisais une bêtise ma mère me refusait tout câlin ou marque d’affection elle me repoussait et me répétait à longueur de temps … “pfff tu es grosse il serait temps de maigrir” … à 10 ans ça fait mal

Ce souvenir a-t-il des conséquences dans ta vie d’adulte ?

Oui bien sûr j’ai beaucoup de mal avec le contact physique avec mes propres enfants comme si ce n’était pas naturel… et le physique à toujours se sentir mal dans sa peau

Penses tu que ton éducation a fait de toi le parent que tu es devenu ?

Oui complètement et d’un côté je remercie ma mère pour ce qu’elle a fait , c’est étrange de dire ça mais grâce à elle j’ai une super relation avec mes enfants sans violence ( dire qu’ils ont jamais eu une fessée serait mentir ) mais sans humiliation , ça m’à permis d’être moi plus à l’écoute, de me remettre en question , de changer complètement de point de vue sur l’éducation. Je ne sais pas si je suis une bonne maman mais je fais de mon mieux .

As tu eu un déclic ? Si oui, lequel?

Mon déclic a été quand mon fils a fait une bêtise je suis rentrée dans une colère … il a eu une fessée …. et là je me suis dit plus jamais ça, tu deviens comme elle… Les souvenir sont remontés, la peur de ma maman, non pas chez moi….

En devenant parent, y a-t-il un conseil que tu aurais apprécié ? (on parle d’un vrai conseil, pas de celui de tata Huguette^^)

Ecouter ses enfants même si parfois c’est dur, qu’on n’est pas forcément prêt à entendre ce qu’ils ont à dire ou qu’on n’a pas le temps … se poser et écouter évite bien des conflits et des non dit …on n’est pas parfait on peut se tromper et parfois nos enfants peuvent nous aider comme nous on peut les aider à bien grandir

Pour terminer, indique, si tu le souhaites, une brève présentation

Coralie 32 ans en lorraine 4 enfants
Ce témoignage vous parle ou vous fait réagir, n’hésitez pas à le partager ! Vous souhaitez témoigner ? Répondez, de manière anonyme, à nos questions en cliquant ici Répondre aux questions