L’une des règles fondamentales de la parentalité positive est qu’il est important d’admettre que chaque enfant est différent, avec une personnalité qui lui est propre et qui doit être prise en compte à part entière dans la façon de l’éduquer. Pour ce faire, il est essentiel de s’appuyer sur l’observation, l’acceptation et surtout se refuser à faire toute comparaison.

 

Mais en fait l’éducation c’est quoi ?

Pour être dans l’éducation positive, il faut tout d’abord avoir une définition positive de l’éducation. Il ne s’agit en effet pas d’une forme de « dressage » où on inculque des principes qui sont les nôtres. Il ne s’agit pas de remplir une coquille vide par ce qui nous semble important.

Eduquer un enfant, cela revient en fait à lui transmettre les règles fondamentales de respect des autres et de lui-même en fonction de sa propre personnalité. Si on transmet le même message à tous les enfants, cela ne sera pas fait de la même manière tout simplement parce que chaque enfant est différent. Il s’agit donc de s’adapter à ce qu’est l’enfant, d’adapter son discours et de revoir ses attentes en fonction de sa personnalité.

 

Observer pour mieux s’adapter

Pour pouvoir s’adapter à son interlocuteur, son enfant en l’occurrence, il faut le comprendre au mieux. Et pour le comprendre, le meilleur moyen c’est de l’observer.

Plutôt que de suivre les conseils des uns et des autres et d’appliquer à la lettre les principes énoncés dans les ouvrages spécialisés, prenez d’abord un peu de recul pour observer votre enfant, pour voir la façon dont il réagit quand on lui explique les choses.

Comment agit-il quand il a compris (ou pas) ce qu’on attend de lui ?

Comment agit-il de façon naturelle quand il est face à une situation ou à une personne (in)connue ?

Aucun manuel ne pourra vous donner de réponse à ces questions… Et pourtant c’est à partir de ces réponses que vous saurez trouver la bonne méthode, la bonne manière d’accompagner votre enfant de façon adaptée. Le comportement de votre enfant évoluera. Vous devrez donc évoluer avec lui et donc, encore et toujours, prendre le temps de l’observer et d’apprendre à le comprendre pour pouvoir l’aider par la suite à comprendre le monde qui l’entoure.

 

L’accepter tel qu’il est

Notre apparence physique mais aussi notre personnalité et nos émotions font de nous ce que nous sommes, un être unique avec ses forces et ses faiblesses. Pour être épanoui et grandir de façon sereine, un enfant a besoin de sentir et de savoir que son entourage et tout particulièrement ses parents l’acceptent tel qu’il est.

Nous sommes tous unique et même s’il y a des ressemblances, votre enfant ne pourra jamais être votre double (en mieux on est bien d’accord) et faire exactement tout ce que vous attendrez de lui.

Ainsi, la première des étapes à passer lorsqu’on devient parent, c’est de laisser de côté toutes les projections qu’on pourrait être tentés de faire sur nos enfants. N’ayons pas d’attentes particulières, acceptons leurs différences (quelles soient des forces ou des faiblesses) car ce sont elles qui font de nos enfants ce qu’ils sont !

Pour qu’un enfant puisse gagner en confiance et en estime de soi, il n’existe qu’une recette : que ses parents acceptent et respectent son tempérament, son caractère, sa façon d’être, sa façon de faire, ses particularités, ses atouts et ses faiblesses.

 

Ne jamais faire de comparaison

Même si on n’en a pas toujours conscience, nous passons souvent notre temps à faire des comparaisons. Tout comme on compare notre physique, notre parcours, nos atouts et ce qui nous manque à ce qui se passe chez les autres, nous avons aussi souvent tendance à comparer nos enfants. En effet, de façon quasi inconsciente, il n’est pas rare que nous comparions nos enfants entre eux ou nos enfants par rapport aux autres enfants, par rapport aussi à l’image de l’enfant idéal qu’on s’est construite. Malheureusement, cette comparaison se fait en plus sur les points qui nous semblent négatifs ou tout du moins à améliorer… Là encore, on a tendance à se focaliser sur ce qui nous semble ne pas aller plutôt que sur tout ce qui va.

Et pourtant, s’il y a bien une attitude qui est tout sauf productive, c’est bien la comparaison !

Qu’y a-t-il de plus blessant que de se voir jugé à partir de critères sur lesquels on ne peut rien (son rythme, ses forces, ses points faibles, sa nature profonde) face à d’autres personnes qui, de fait, nous semblent supérieures en tout ?

Existe-t-il quelque chose de plus injuste et faisant se sentir plus incompris que cette phrase « Moi/untel à ton âge et bien il faisait…. Il réussissait (déjà) à …. » ?

 

Vous pourrez donc lire tous les livres que vous voudrez sur la parentalité bienveillante et sur l’éducation positive, ce sont bien ces 3 principes qui vous permettront d’accompagner au mieux vos enfants dans leur développement et dans leur apprentissage de la vie, des relations, de l’estime de soi. Faites vous confiance et faites confiance à votre enfant car c’est dans vos cœurs que se cache la recette de l’épanouissement !

(ex) Assistante sociale devenue une mumpreneuse convaincue