Aujourd’hui, l’action anti-stress du coloriage est largement reconnue, que ce soit pour les enfants ou pour les adultes.

Pour les enfants, le coloriage est très positif. Cela leur demande de la concentration et les aide à se calmer et à se détendre. C’est l’activité idéale pour un temps calme avant d’aller se coucher par exemple, ou si l’enfant ne veut plus faire la sieste, mais à besoin de repos. Colorier les aide également bien évidemment à développer leur créativité et leur motricité fine. Pour les adultes également, le coloriage apporte beaucoup de bienfaits.

Lorsque l’on s’y adonne seul, le coloriage est une forme de méditation, cela nous aide à accéder à la pleine conscience, nous nous concentrons sur le moment présent, sur les formes, les couleurs, on s’applique à ne pas dépasser. On oublie totalement notre liste de choses à faire, de rendez-vous à prendre, de problèmes à régler. On se recentre sur soi, les couleurs que l’on choisit expriment nos émotions, nous extériorisons sans violence tous nos petites tensions. La répétition du geste est relaxante, le taux de cortisol (l’hormone du stress) baisse, et la production de dopamine (celle du bien-être) augmente.

Alors, pourquoi colorier à deux ?   Tout simplement parce que ce moment de calme et de relaxation est le moment idéal pour discuter avec son enfant de sa journée, de ses envies et de ses doutes.   En quelques minutes, les deux parties se sentent bien, détendues et “zen”, ce qui incite à l’échange, au partage et aux confidences.  Cela permet de découvrir un peu plus la personnalité de son enfant au travers de ces choix de dessins, de motifs et de couleurs. Ces mêmes couleurs peuvent aussi être un indicateur de ses émotions enfouies et nous aider à le comprendre.

Si colorier en tête à tête avec un enfant nous offre des moments complices, il est également possible de faire cette activité avec plusieurs enfants. Cela permet d’encourager les échanges entre frères et sœurs, et parfois d’apaiser les tensions qu’il peut y avoir dans une fratrie.    Chacun peut se concentrer sur son propre coloriage, mais il est également possible de choisir un coloriage grand format, et de réaliser une œuvre commune. Cela peut être un projet étalé sur plusieurs jours, voire sur plusieurs semaine (15-20 minutes tous les mercredis par exemple).

En bref, colorier avec son enfant, c’est profiter d’un moment d’échange et de complicité incroyable !

Cet article vous a été proposé par Marie, Correspondante Miel Citron dans le Puy de Dôme (63)