Souviens-toi enfant, quel parent t’imaginais-tu être ?

Je ne voulais pas d’enfant mais une carrière car cela me semblait être trop de sacrifices.

Quel parent es tu aujourd’hui ?

Je suis sur investie, je cherche à partager un maximum de temps avec mon fils et j’oublie tout le reste.

Comment s’est passée ton enfance ?

J’étais une enfant très sensible, sage et hyper protégée.

Comment s’est passée ton adolescence ?

Je cherchais mon indépendance. J’étais autant dans la rébellion adolescente, que j’étais fusionnelle enfant avec ma maman.

As-tu un souvenir qui t’a blessé étant enfant ?

L’injustice des adultes (pas de ma mère, mais des enseignants, animateurs, parents…)

Ce souvenir a-t-il des conséquences dans ta vie d’adulte ?

Je reste toujours dans l’impulsivite pour dénoncer, au pire je quitte.

Penses tu que ton éducation a fait de toi le parent que tu es devenu ?

Oui car je considère que j’ai eu une chance fabuleuse d’avoir un mère qui m’a donné confiance en moi.

As tu eu un déclic ? Si oui, lequel?

J’ai pris conscience de tout ce qu’a fait ma maman quand j’ai découvert que mon fils était précoce (comme moi) et ce qu’il fallait faire pour l’accompagner vers le bien être.

En devenant parent, y a-t-il un conseil que tu aurais apprécié ? (on parle d’un vrai conseil, pas de celui de tata Huguette^^)

Il faut savoir vivre dans l’instant présent pour un vrai partage de moment avec son enfant et “pousser” le papa à prendre du temps de qualité des la naissance avec l’enfant très régulièrement pour construire une vraie relation.

Pour terminer, indique, si tu le souhaites, une brève présentation

Caroline, 37 ans, DRH, Paris, 1 enfant de 2 ans et demi.
Ce témoignage vous parle ou vous fait réagir, n’hésitez pas à le partager ! Vous souhaitez témoigner ? Répondez, de manière anonyme, à nos questions en cliquant ici Répondre aux questions

L’auteur est intervenu de manière ponctuelle ou a souhaité conserver l’anonymat. Nous respectons son choix.