Charline, correspondante Miel Citron en Haute-Marne (52), vous propose aujourd’hui une petite présentation des lais végétaux. 

Que ce soit pour des raisons de santé, par convictions écologiques, éthiques, ou simplement par curiosité ou gourmandise, nous sommes de plus en plus nombreux à avoir testé ou à vouloir tester les laits végétaux.

Du côté de l’offre, les rayons des magasins s’agrandissent et de nombreuses sortes de lait, ou plus exactement de jus végétaux, sont disponibles.

La fabrication

En règle générale, il s’agit de faire tremper la base (amandes, noisettes, céréales, fruits…) du lait dans de l’eau un certain temps. Cette eau est ensuite jetée (ou recyclée !) et la base est mixée. Il faudra rajouter de l’eau pour obtenir la consistance souhaitée et éventuellement l’aromatiser selon ses goûts.

Les avantages

Les laits végétaux sont moins caloriques que le lait de vache (attention néanmoins aux sucres ajoutés). Ils ne contiennent ni lactose, ni  protéines de lait de vache et conviennent donc aux personnes intolérantes ou allergiques. Les graisses végétales sont également de meilleure qualité. Présents en moindre quantité que dans les laits « animaux », leurs minéraux (notamment le calcium) sont pourtant plus facilement absorbés par notre organisme. C’est pour cette raison que les laits végétaux industriels sont souvent enrichis en calcium. S’ils sont issus de l’agriculture biologique ils sont sans pesticides et bien entendu sans traces de médicaments destinés aux animaux.

Les laits les plus courants

Le lait d’amande : le plus connu, et aussi le plus facile à faire à la maison (oui oui, d’ailleurs, je vous donne une recette après !) : il offre un apport complet en minéraux, mais reste très riche en lipides

Le lait de riz : il est riche en sucre lent et pauvre en graisse, c’est une excellente base au mélange

Le lait de châtaignes : riche en calcium, il va également améliorer la qualité de la flore intestinale

Le lait de soja : riche en magnésium et potassium, il l’est aussi en protéines et contient naturellement des substances qui vont mimer les hormones féminines. Il est donc à éviter chez les enfants et les femmes enceintes et allaitantes

Le lait d’avoine : riche en fibre, il améliore également la qualité de la flore intestinale. Il contient du gluten

Les laits peuvent être combinés entre eux pour contrebalancer un inconvénient ou pour potentialiser leurs bienfaits.

Il existe des préparations à base de lait végétal (notamment de riz) spécialement conçus pour nourrir les bébés. Tant que la diversification alimentaire n’est pas faite, le bébé pourrait souffrir de carences avec des laits végétaux « simples ». Le lait maternel reste l’aliment parfaitement adapté à bébé.

Recette du lait d’amande maison : (cuisine-saine.fr)

Faire tremper pendant douze heures 100g d’amandes émondées bio dans de l’eau.

Les égoutter, les rincer, et les mettre dans un blender avec 500ml  d’eau.

Mixer à pleine puissance pendant une à deux minutes.

Filtrer cette préparation. D’un coté, vous obtenez le lait d’amande et de l’autre les résidus qui sont appelés okara d’amandes.

L’okara est utilisable en cuisine, je vous proposerai une recette dans un prochain billet.

 

La Ruche des Correspondantes Miel Citron : des abeilles partout en France qui peuvent vous proposer des ateliers pour vous présenter le catalogue de Miel Citron, pour échanger sur votre vie de parents, pour en savoir plus sur la parentalité et sur un mode de vie eco-friendly. Si vous aussi vous voulez rejoindre la Ruche et développer une activité professionnelle à votre image, n’hésitez pas à nous contacter !