Quand j’étais étudiante dans le domaine du social, s’il y a bien une chose que j’ai retenue des quelques cours qui m’ont été dispensés par une nutritionniste, c’est que le goûter est bon pour l’organisme même quand on a quitté les bancs de l’école primaire.

Mais attention : il ne faut pas confondre grignotage permanent (qui pour le coup n’est pas vraiment bon pour l’organisme) et petite collation équilibrée du milieu d’après-midi qui permet à la fois de se détendre, de faire taire le petit gargouillis qui animait votre ventre depuis plusieurs minutes et de répartir équitablement les apports alimentaires.

Si quand vous aviez 5 ans (et que votre corps était en pleine croissance) quelques petits excès étaient permis (tartine beurre- chocolat, brioche, viennoiseries etc), il vaut mieux maintenant choisir avec un peu plus d’attention la composition de cette collation (même si les petits écarts demeurent complètement tolérés… car il n’y a pas de mal à se faire du bien du moment qu’on sait rester raisonnable !).

Le principe de base est celui-ci : vous avez faim ? Alors mangez, faites-vous plaisir car il n’y a rien de plus normal d’avoir faim entre 16 et 17h. L’important c’est de respecter un écart de 4h minimum entre les repas… et si on a faim avant, c’est que le repas du midi par exemple n’était pas assez équilibré et donc que notre corps est « en panne de carburant ».

Le goûter n’est pas une obligation ni une nécessité absolue mais il n’est pas à bannir. En voilà une bonne nouvelle !

Pourquoi goûter est une bonne idée ?

  • C’est l’occasion de faire une petite pause, de prendre un peu de temps pour soi, de se faire du bien en dégustant quelque chose qu’on apprécie (le goûter c’est aussi une petite madeleine de Proust… les tartines de chez Mamie… le chocolat chaud l’hiver en tête à tête avec Maman…). Il est donc recommandé de s’aménager un temps pour goûter convenablement. On oublie la barre de chocolat qu’on dévore en continuant à répondre aux mails du boss avant sa réunion prévue à 17h02 : ON SE POSE !
  • On apporte à notre organisme le carburant qu’il réclame, ce qui nous évite de manger mal et trop pour le dîner. Le goûter idéal doit d’ailleurs nous permettre de faire le plein de fibres, de minéraux et de vitamines E : c’est donc un concentré d’énergie si on choisit bien ses aliments, un petit coup de boost pour ne pas entamer la dernière partie de la journée sur les rotules.

Le goûter est par ailleurs fortement recommandé une heure avant la pratique d’une activité physique !

En avançant dans l’âge, le goûter vous permettra par ailleurs de lutter contre l’ostéoporose car il contribuera à l’apport de produits laitiers.

C’est quoi un bon goûter ?

Pour ceux d’entre vous qui maîtrisent le calcul des apports journaliers, sachez qu’un bon goûter représente 15% des besoins énergétiques de la journée, c’est-à-dire 250 à 300 calories en moyenne.

De nombreux diététiciens considèrent qu’un bon goûter est une sorte de deuxième petit-déjeuner mais en version plus « light » (car le petit déj’ a pour vocation de permettre au corps de reprendre des forces après le jeûne de la nuit afin de tenir toute la journée… ce n’est donc pas du tout ce qu’on attend d’un goûter !) : une boisson chaude (préférez le thé au cappuccino…), une compote ou un fruit, des féculents (pain, biscuit…) et, pour ceux qui aiment, un produit laitier. La version salée est bien entendu autorisée, avec un petit bout de fromage entre deux tranches de pain complet par exemple. Pour les accrocs du chocolat, c’est le bon moment pour craquer mais pas plus de deux carrés !

Je suis sûre que certains d’entre vous sont soulagés (comme moi) : même si les barres chocolatées ne sont pas recommandées (elles sont grasses et contiennent des nutriments inutiles qui ne nous permettent donc pas de « caler » notre petit bidon jusqu’au soir), on n’est quand même pas obligés de se cantonner à 6 amandes et 3 noisettes pour le goûter. Youhou !

Notre petit coup ce coeur pour un goûter de qualité

Si vous êtes séduit(e) par le principe des box (avec ou sans engagement, les deux formules existent), Gula va vous combler en vous proposant des coffrets de snacks à la fois gourmands, sains et naturels.

Noix, graines et fruits séchés sont sélectionnés avec attention puis conditionnés dans des sachets de 40g (dont le contenu a été validé par un nutritionniste) qui ne vous feront ingérés ni huile de palme, ni sucres ajoutés, ni conservateurs chimiques. Il existe de nombreux mélanges et les nouveautés sont permanentes !

Chaque coffret est différent des précédents et contient des sachets différents : impossible de se lasser !

 

(ex) Assistante sociale devenue une mumpreneuse convaincue